25 animateurs communautaires formés

Dans l’optique de divulguer au maximum les informations sur les problématiques de la déforestation et de la mauvaise utilisation des pesticides, il était  nécessaire d’outiller les jeunes surtout ceux non scolarisés à travers des sessions de formation aux fins de les transformer en éco ambassadeurs auprès de leur communauté. Cette formation s’inscrivait dans le cadre du projet « Mobilisation des jeunes scolarisés et non scolarisés pour la protection des forêts et de l’environnement dans l’arrondissement de Makénéné », mis en œuvre par la Dypamak avec le soutien financier et technique de la coopération allemande à travers la GIZ-ProFE

SELCTION DES ANIMATEURS COMMUNAUTAIRES

Avant la formation, il était question d’abord  d’identifier les animateurs communautaires dans les villages et quartiers, ainsi, l’équipe du projet a travaillé en collaboration avec certains leaders associatifs et le chargé de la mobilisation communautaire au sein de la mairie de Makénéné

Pour être sélectionnées, les personnes identifiées devaient remplir les conditions suivantes :

  • Résider de manière permanente dans l’arrondissement de Makénéné ;
  • Être jeune ; âgé de 25 à 35 ans et plus
  • Etre dynamique ;
  • Savoir lire et écrire le français, parler une des langues locales est un atout ;
  • Avoir une expérience dans les causeries éducatives et la mobilisation communautaire

Au total vingt-cinq (25) animateurs communautaires issus de neuf (09) quartiers  soit deux par quartier  et cinq (05) villages soit deux pour certains villages et un pour d’autres ont été sélectionnés Parmi ces jeunes il y avait sept (07) de sexe féminin et dix-huit (18) de sexe masculin

OBJECTIFs DE LA FORMATION

L’objectif général de l’atelier était de renforcer les capacités de 25 animateurs communautaires à l’organisation, et à l’animation des causeries environnementales sur la déforestation, les conséquences de la mauvaise utilisation des pesticides et les bonnes pratiques de protection de l’environnement.

De manière spécifique il était question de :

  • D’accroître les connaissances des animateurs communautaires sur le phénomène de déforestation ainsi que son impact sur la biodiversité, le climat ;
  • D’accroitre les connaissances des animateurs communautaires sur les conséquences de la mauvaise utilisation des pesticides ;
  • Donner aux participants les bonnes pratiques de protection de l’environnement ;
  • Apprendre aux animateurs communautaires des techniques d’animation et sensibilisation ;
  • Apprendre aux participants les techniques de l’utilisation efficace des boîtes à images
  • Préparer les sessions de causeries environnementales auprès des jeunes non-scolarisés de l’arrondissement de Makénéné
Séance de formation des animateurs communautaires
séance de formation des animateurs communautaires

RESULTATS ATTENDUS

Au terme de l’atelier, les participants (animateurs communautaires)

  • Ont une meilleure connaissance du projet ;
  • Ont une connaissance accrue sur le phénomène de déforestation ainsi que son impact sur la biodiversité et le climat ;
  • Ont accrue leur connaissance sur les conséquences de la mauvaise utilisation des pesticides ;
  • Sont outillés sur les bonnes pratiques de protection de l’environnement ;
  • Maîtrisent les techniques d’animation et sensibilisation ;
  • Maîtrisent les techniques d’utilisation efficace des boites à images ;
  • Ont établi un calendrier des causeries environnementales auprès des jeunes non scolarisés de l’arrondissement de Makénéné

DÉROULÉ DE L’ATELIER DE FORMATION

L’atelier de formation s’est déroulé du 06 au 07 octobre 2022 en la salle de délibération de la mairie de Makénéné. Durant ces deux jours les participants ont été  formés sur différentes thématiques qui s’articulaient autour  de 06 modules.

Ce séminaire de formation a été animé sur la base d’une approche participative par les différents facilitateurs. Deux (02) méthodologies ont ainsi été utilisées. Il s’agissait :Des 

  1. présentations PowerPoint (avec participation interactive et/ou démonstrations) suivies d’échanges basés sur le principe de questions-réponses.
  2. Des jeux de rôles ayant permis aux participants de simuler des causeries éducatives. L’exercice a permis la mise à l’épreuve des capacités des animateurs et la vérification du degré d’assimilation des compétences et aptitudes transmises lors de l’atelier.

Au terme de cet atelier de formation les animateurs communautaires devraient à leur tour aller dans des quartiers et villages de l’arrondissement de Makénéné pour tenir des causeries éducatives auprès des jeunes non scolarisés